Bernard Willems-Diriken, dit Romain Guilleaumes - Photo  
 

Intégrale alphabétique
Romain Guilleaumes sur Facebook
Intégrale alphabétique

Accueil

NOUVEAUTES

Le Bûcher
des Illusions

RECUEILS

- 2004 -
Impertinences
- 2004 -
Solitudes
- 2005 -
Errance
- 2006 -
Sans, tu mens
- 2007/08 -
Plume de fiel
- 2007 -
Diverses idées
- 2007/08 -
Amertumes
- 2007/08 -
A vrai dire
- 2008 -
Faim de vie
- 2009 -
Salmigondis
- 2010 -
Reliefs & Digestifs
- 2010/11 -
Chapitre 48
- 2011/12 -
L'Amanite humanoïde
- 2011/12 -
Le Crachoir à Venin
- 2011/12 -
Tourments
- 2012 -
L'Homme in idées
- 2012 -
Mots & Maux
- 2012 -
L'Empire intérieur
- 2012 -
Opinions sur rue
- 2012/13 -
Cap 50 !
- 2012/13 -
Ombres et lumières
- 2013 -
Apophtegmes
- 2013 -
Considérations
- 2013/... -
Ainsi fut dit
- 2013/... -
Confidences
- 2013/... -
Sec et cinglant
- 2014 -
Midi en l'an quatorze
- 2014 -
Regards
L'INTÉGRALE
Contact
Portrait
Copyright
Diary - Le journal de Romain Guilleaumes, à partir de janvier 2011.

RÉFÉRENCE

Synapse Développement est la société qui produit le logiciel Cordial et ses nombreux dictionnaires, ainsi que les correcteurs orthographique et grammatical de  Word.

Dans son dictionnaire de citations, Synapse présente 152 aphorismes de Romain Guilleaumes depuis 2008.

Romain y est présenté comme "l'un des derniers moralistes contemporains vivants."

Lien : Synapse-fr.com


"Le Bûcher des Illusions"
est le titre générique de recueils d'aphorismes de Bernard Willems-Diriken, dit Romain Guilleaumes.

Recueils compilés :
Impertinences
- Solitudes - Errance - Sans, tu mens... - Plume de fiel - Diverses Idées - Amertumes - A vrai dire - Faim de vie - Salmigondis - Reliefs & Digestifs - Chapitre 48 - L'Amanite humanoïde - Le Crachoir à venin - Tourments - L'Homme in idées - Mots & Maux - L'Empire intérieur - Opinions sur rue - Ombres et lumières - Cap 50 ! - Ombres et lumières - Ainsi fut dit - Confidences - Sec et cinglant - Apophtegmes - Considérations - Midi en l'an quatorze - Regards

- L'Intégrale


.Extraits :

L'existence est un bûcher où, du premier au dernier jour, nous brûlons nos illusions jusqu'à l'ultime, l'hypothèse d'un sens à la vie.
(Solitudes) (+)

La maturité est cette dignité que l'on acquiert en faisant siens les partis pris d'un ensemble social que l'on intègre.
(Reliefs et Digestifs) (+)

C'est par le mariage que bien des hommes s'assurent un port d'attache qui leur épargnera la solitude entre deux aventures.
(Chapitre 48) (+)

A la vengeance, je préfère la revanche ; à la souffrance infligée sans gloire, la noble victoire qui fait rager.
(Errance) (+)

Un sourire, un éclat de rire, des caresses, un amour et des amis, voilà dépeint le plus riche de tous les royaumes qu'un cœur puisse habiter.
(Chapitre 48) (+)

L'amour exclusif et possessif, lorsqu'il réunit deux caractères semblables, réalise l'idéal amoureux qui oblitère le reste du monde.
(A vrai dire) (+)

Les communautés humaines sont détestables. Pour s'en convaincre, il suffit d'entendre ce qui s'y dit des absents.
(Amertumes) (+)

L'obscurantisme interdit que soit cru autre chose que ce qu'il estime digne d'être su. Il règne en maître absolu sur toutes les sociétés humaines, jusqu'aux plus libérales, car toutes sont mues par leurs partis pris fondateurs et par les mythes qui garantissent leur cohésion sociale.
(Reliefs et Digestifs) (+)

S'il n'est la réponse à un authentique repentir, le pardon n'est qu'aveu de faiblesse.
(A vrai dire) (+)

Armures et boucliers que nous impose la fragilité de l'être ne tombent et ne s'abaissent qu'aux merveilleux instants de grâce qu'offrent parfois l'amour et l'amitié.
(Faim de vie) (+)

En démocratie, grands cœurs et petits esprits sont les fléaux qui légitiment la démagogie et le populisme, répugnants parasites d'un fruit qui eut pu être si délicieux.
(Salmigondis) (+)

Méfie-toi du flatteur, méfie-toi de toi-même.
(A vrai dire) (+)

L'espoir est un fourbe qui rend imaginables l'improbable et l'impossible.
(Solitudes) (+)

Aujourd'hui, les leaders d'opinion sont des chanteurs ou comédiens, gorgés d'alcool ou de stupéfiants, qui ont à peine leur certificat d'études.
(Plume de fiel) (+)

Ce que nous pensons naît plus souvent de nos épreuves que de nos réflexions.
(Diverses idées) (+)

L'insignifiance des êtres s'estime à la futilité de leurs passions.
(Amertumes) (+)

Pour un être gracieux, l'instruction est un mérite ; pour un disgracieux, c'est un devoir.
(Impertinences) (+)

MISES A JOUR (...)
 

© Romain Guilleaumes ..